Pêche en Méditerranée, Grau-du-Roi

Vendredi 13 avril 2012, 4 heures du mat’ le réveil sonne, il annonce le départ pour les plages, digues, et canaux de la région du Grau-du-Roi. En effet, comme chaque année, Alexis, Fabien, et moi profitons du week-end de Pâques pour partir pêcher et se changer les idées au bord de la mer.

Après notre traditionnel arrêt café/vitaminwater, on arrive au camping vers 8h30, le temps de monter la tente, de faire les courses, nous voilà au Tarpon. Un petit magasin de pêche local, le patron est sympa et dispense pas mal de conseils, malheureusement aujourd’hui il n’est pas là, on ira donc au feeling pour cette première journée. Mais on a les vers (mourons et américains) c’est le plus important.

On décide d’attaquer la pêche à la passe des abimes. Étant un peu fatigué du voyage on commence par une pêche à la dorade avec un bon vieux montage coulissant. À droite du pont on repère un banc de sable dans l’estuaire, on installe les cannes, les sièges et on attend les départs en comatant.

Pas trop d’action on a donc le temps de dessiner dans le sable le logo de la société de pêche afin de marquer notre passage 😉

DSC_0125

Pas un poisson n’a voulu de nos appâts, c’est donc bredouille que l’on rentre de notre première session.

 

Après un frugal repas on retourne pêcher au port du Grau du roi, on commence part les enrochements avec un x-layer et différent pn afin de prendre un bar sur le coup du soir (ok loup si vous voulez…).

 

DSC_0191

Mais rien donc on remet les cannes aux posés pour la nuit. C’est confortablement assis dans le coffre de la voiture à l’abri du vent que nous attendrons les touches. Touches qui finirent par arriver fréquemment, mais impossibles à concrétiser, étrange, on mettra ça sur le coup de la fatigue.

 

Le lendemain, on retourne au magasin cette fois le gérant nous explique que les belles dorades ne sont pas encore rentrées dans les canaux de la région, l’eau est encore trop froide (14°C) et qu’elles se font plus du côté de Palavas, ce qui explique notre défaite d’hier. Concernant nos touches foirées, il pense qu’il s’agit de petit sar à tête noir.

 

DSC_0177

On décide de mettre en pratique les conseils du magasin de pêche. Direction les digues du port de La Grande Motte. On se pose vers le bout de la digue, on lance, tandis que Fabien se cache avec sa canne derrière le phare avec Alexis, je reste seul exposé au vent glacial et aux giclures d’eau. Mais après deux heures sur ce spot, ma détermination à payé puisque je prends contact et ferre ! Ça a l’air gros, je ramène et la surprise… un mini sar de 12cm est pendu au montage, le plomb grappin quant à lui a accroché une boule d’algues et de filet de pêche bien lourde.

 

DSC_0186

Plus une touche de la soirée, Fabien arrivera quand même à tenir quelques secondes un voilier de plaisance qui passa un peu trop près des lignes.

 

Le dernier jour, on passe au shop histoire de racheter des appâts et Alexis en profite pour s’acheter un ensemble. On retourne à La Passe des Abîmes, mais cette fois-ci sur une des digues. Le soleil brille et le vent d’hier s’apaise gentiment. Il y a quelques pêcheurs ici et là, mais surtout des wagons de touristes qui se promènent le long de la digue.

 

Alexis touche son premier poisson sur son nouvel ensemble. C’est une petite daurade qui s’est piquée sur un petit bout de mouron, heureusement qu’il n’avait pas changé son ver :).

 

DSC_0194

Le temps passe sans d’autres touches, mais à l’approche de la fin de la session, le scion de la canne d’Alexis se met à sautiller. Lui et Fabien sont loin des cannes je prends donc l’initiative et remonte un petit marbré près du rivage. Ce sera le dernier poisson sorti du séjour.

 

DSC_0201

Le soir même nous nous rendons sur la plage de l’espiguette histoire de faire une petite session surf casting avant le trajet de retour du lendemain. La nuit est froide sauf pour Fabien qui avait amené son matela et sac de couchage pour se planquer dans les dunes, très pratique pour survivre au froid, moins pour assurer sur les touch», mais au final il avait bien fait, car pour cette dernière nuit nous voilà ENCORE bredouille. A notre gauche des pêcheurs réussiront à sortir une petite sole. Prochaine fois il faudra qu’on fasse plus de surf casting, car la nuit la plage, le bruit des vagues et notre ami le cubi c’est assez des conditions « idéales » de pêche.

 

Au final, à part le rhume on n’a pas chopé grand-chose, mais pour notre défense quand on va dans le sud on se met au rythme sudiste et on ne pêche pas autant et intensément qu’on le pourrait. Mais c’est le but et ces quelques jours font du bien au moral, c’est toujours sympa de se retrouver au bord de mer.

 

Rendez-vous est donné en septembre pour une autre petite session mer.

 

Magasin de pêche au Grau du Roi

 

Le Tarpon 20 rue du levant, 30240 Le Grau-du-roi, tél : 04.66.51.01.56